elevage chevaux elevage cheval
elevage-chevaux-elevage-cheval

Elevage de vie : elevage-chevaux-elevage-cheval
The " De Vie " breeding farm

elevage-chevaux-elevage-cheval


ENTREE | ENTER

Bienvenue à l'élevage de vie.

L'histoire de l'élevage, en particulier de celui du cheval en France au XIXe siècle, période de mutations constantes et profondes, est encore mal connue ; elle permet pourtant d'aborder l'étude de la société rurale sous un angle nouveau. Le département de l'Orne, marqué par une grande diversité de situations, offre un terrain d'observation propice à saisir cette question dans toute sa complexité. Cette étude concerne l'élevage des chevaux, et non leur utilisation ; mais elle exclut ceux de luxe, dont la production ressortait de conditions spéciales et n'était qu'en rapport assez éloigné avec le monde rural. L'expression "chevaux de travail" peut servir à désigner les autres animaux, tous élevés dans le cadre d'une exploitation agricole, qui forment une catégorie moins bien connue et plus significative. L'organisation pratique et l'évolution de l'élevage, mais aussi les caractéristiques du groupe formé par les individus qui exerçaient cette activité, et enfin le soutien actif apporté par divers organismes et administrations à cette production, qui apparaît comme un enjeu de pouvoir, sont des éléments structurants de la société rurale. Les sources proviennent essentiellement des archives départementales de l'Orne, notamment de la série M, qui renferme tous les documents de la préfecture relatifs à l'agriculture et à l'élevage du cheval : les plus intéressants sont les palmarès de concours et la correspondance portant sur la politique de l'élevage. Les sources habituelles de l'histoire sociale ont aussi été utilisées pour étudier les éleveurs comme individus ; les archives communales déposées renferment égale ment beaucoup de questionnaires d'enquêtes agricoles. Une grande partie des documents provient par ailleurs des services spécialisés de l'État : au haras national du Pin, il est possible de consulter les rapports des directeurs et divers registres de saillies ou d'étalons, une documentation que complètent quelques rapports d'inspecteurs généraux et des états de juments saillies conservés aux Archives nationales. Au Service historique de l'armée de terre, à Vincennes, sont regroupés des cartons de papiers produits ou rassemblés par des agents du service des remontes militaires, voire par le comité de l'artillerie ; malheureusement peu nombreux, ils forment l'unique source de renseignements sur l'activité de ces services. La dernière grande catégorie de sources mises à contribution, très abondante et utile, est constituée par la documentation imprimée, qui comprend de multiples ouvrages décrivant l'élevage ou traitant de la "question chevaline" sous divers angles, des livrets de comptes rendus et de débats publiés par les comices agricoles, mais aussi la presse locale, qui faisait une large part aux événements ayant trait aux chevaux et à l'élevage. Les chevaux de l'Orne et l'organisation de l'élevage Par rapport aux départements voisins, celui de l'Orne se distinguait plus par la qualité que par la quantité de ses chevaux, dont le nombre ne connut d'augmentation que dans les deux premiers tiers du siècle. Cette situation s'explique tant par l'évolution de la population humaine que par les transformations de l'agriculture, à laquelle la production et l'utilisation du cheval étaient étroitement liées. Dans cette région où l'élevage était une tradition relativement ancienne, les chevaux entretenaient en particulier un rapport complémentaire, parfois perçu comme conflictuel, avec les bovins. Dans l'Orne, comme partout ailleurs, se côtoyaient plusieurs qualités de chevaux ; les plus nombreux étaient de mérite et de valeur très inférieurs. Les sources se taisent souvent à leur sujet, mais il est possible d'en distinguer plusieurs types. Ce n'étaient pas des animaux d'élevage à proprement parler ; la politique des autorités était justement de les "améliorer" et de les remplacer par de meilleurs. Ils jouaient cependant un certain rôle dans le commerce et auprès de la partie de la population qui n'avait pas accès à ces animaux d'élevage. La confrontation et la synthèse des connaissances sur l'histoire de la race chevaline du Perche, sa morphologie, la géographie et les conditions de son élevage, permettent de rappeler ses capacités d'adaptation, mais aussi de souligner que le formidable développement de cet élevage, à la fin du siècle, a occulté certaines de ses transformations antérieures, notamment celles des périodes révolutionnaire et impériale. À travers les multiples débats dont cette race a été l'objet apparaissent divers regards portés sur les chevaux de trait au XIXe siècle et, plus généralement, le statut du cheval dans la société. Affirmer que le percheron descendait du cheval arabe, ce qui tient du mythe, donnait toute sa légitimité à la reconnaissance de la race. Les chevaux de luxe élevés dans les herbages, issus de l'ancien cheval normand, ne font pas partie des chevaux "de travail", mais ceux-ci ne peuvent se définir que par rapport à eux. Ils dominaient le reste de la production par leur qualité, par l'importance qu'ils prenaient dans les préoccupations des autorités et par leur valeur de modèle. L'homogénéisation de la race anglo-normande et de ses conditions d'élevage, dans les pays de culture comme dans ceux d'élevage, conduisit à un rapprochement entre les chevaux de demi-sang produits et élevés dans différents paysages agraires. Jamais décrites, les conditions d'élevage des demi-sang normands qui dans leur jeunesse labouraient les pays de culture de l'Orne, se rapprochent à quelques différences près de celles, bien mieux connues, qui ont pu être observées dans le Calvados. Dans les discours sur les débouchés de ces chevaux vient au premier rang la cavalerie nationale, qui assurait en effet leur utilisation la plus noble, à défaut d'être en réalité la plus courante. L'intérêt de ces animaux est leur caractère d'intermédiaires entre le sang et le trait, les deux pôles entre lesquels se partage l'espèce chevaline ; propres à satisfaire les producteurs comme les consommateurs et les théoriciens, ils doivent à ce statut particulier d'avoir éveillé peu de passions et suscité peu de commentaires. La partie occidentale de l'Orne, région au sol pauvre et granitique, méconnue à bien des points de vue, s'est ouverte à l'élevage du cheval au XIXe siècle grâce à l'amélioration des communications et à l'extension de l'action de l'État, dont elle a su tirer parti en faisant pression sur l'administration des haras. C'est la contrée où l'élevage présentait les plus grandes disparités, à cause de la présence de demi-sang de qualité prestigieuse, importés et élevés par quelques riches industriels ; mais l'essor de l'élevage y fut bien plus marqué par la transformation des misérables populations indigènes originelles en bons chevaux de trait ou de races "croisées". Partout dans l'Orne, quelle que fût la race dominante, naissaient des animaux issus du croisement entre les étalons fournis par les haras et les juments de trait des cultivateurs. Leur production et leur commerce reflètent les évolutions de l'élevage chevalin au cours du siècle, mais aussi celles des opinions sur l'agriculture et des conceptions aristocratique ou "démocratique" du cheval, comme le font ressortir les nombreuses discussions sur leur statut. L'état du commerce eut toujours une influence décisive sur l'évolution de l'élevage, mais échanges et transactions déterminaient aussi le statut des éleveurs, en grande partie fondé sur leur insertion dans des réseaux et des circuits commerciaux. Le commerce des chevaux fut marqué par une augmentation des prix, surtout pour les catégories de luxe et de trait. L'accroissement du volume des transactions est plus difficile à établir, et un relevé très précis des mercuriales ne suffirait peut être pas à approfondir la connaissance de l'évolution des échanges, en raison de la très grande variation des prix sur le court terme et selon le type de chevaux considéré. Le commerce fut de plus marqué par l'affaiblissement des foires et le renforcement des ventes à domicile, qui ne laissent que très peu de traces ; une longue enquête dans les archives judiciaires pourrait seule permettre de mieux en connaître les modalités. L'étude du déroulement des foires montre clairement que la vente des chevaux était un phénomène très aléatoire et n'atteignait une certaine régularité que sur le long terme. Des hommes et des chevaux Le mot "éleveur" peut correspondre à plusieurs réalités différentes : au XIXe siècle, il était réservé à quelques herbagers qui s'occupaient principalement de bovins, plus ou moins de chevaux et aucunement de culture ; son sens fut aussi élargi à ceux qui participaient régulièrement à des concours d'élevage. Par opposition au "naisseur" qui ne gardait que des poulinières, "éleveur" désignait parfois celui qui éduquait des poulains entre le sevrage et l'âge adulte. Mais dans un sens large, le mot peut être employé pour ces deux activités et convenir à tous ceux qui tiraient un revenu même faible de la production pour la vente de poulains ou de chevaux. L'ensemble des éleveurs était donc très large, et non sans interférences avec d'autres catégories professionnelles, notamment les marchands, intermédiaires indispensables entre les producteurs, les consommateurs et les différents marchés. Leur rôle était vivement critiqué dans les discours officiels, qui soulignaient leurs abus et les inconvénients de la situation, en oubliant ses avantages ; mais, dans les faits, les auteurs de ces discours ne portaient pas tort aux marchands. L'activité de l'élevage ou du commerce de chevaux suscitait des réactions diverses de la part de ceux qui en étaient exclus : l'indifférence dominait, mais beaucoup se réjouissaient du spectacle des courses et des concours, tandis que diverses nuisances imputables à l'élevage équin éveillaient l'animosité de certains. Les motivations qui conduisaient un cultivateur ou un amateur à se consacrer à l'éducation de chevaux et le choix du type d'animal qui devait représenter l'excellence de son activité de production relevaient de facteurs semblables : les préférences personnelles de chacun avaient leur importance, même si le poids de l'héritage familial, des considérations économiques et surtout les conditions naturelles étaient déterminants, en particulier pour les cultivateurs modestes. Les capitaux des grands éleveurs leur permettaient de s'affranchir plus facilement des contraintes. Qu'ils soient venus au cheval par goût ou par souci de prestige, il entrait toujours une part affective dans la relation qui se nouait entre les hommes et leurs animaux ; mais les sources ne la laissent que deviner à travers quelques indications sur les soins qui étaient donnés à ceux-ci ou les noms qu'ils portaient. L'examen de ces noms, indice de la culture personnelle du propriétaire, fait apparaître des constantes, qui n'empêchaient pas certains de faire preuve d'originalité. Pour connaître aujourd'hui les cultivateurs qui s'occupaient de "l'industrie chevaline", le recours aux palmarès de concours agricoles ou équins est le seul possible ; le groupe des lauréats qui se distinguent ainsi des éleveurs au sens large est relativement restreint, mais très significatif de ceux qui s'impliquaient dans la réussite de leur élevage. Les caractéristiques familiales et professionnelles des éleveurs implantés dans une petite commune située en bordure du Perche ont fait l'objet d'une recherche minutieuse, qui a révélé la diversité du monde des éleveurs : il n'y avait pas de profil ; ni de parcours type du lauréat. Cet échantillon très limité présente une homogénéité socio-professionnelle relative et peu surprenante, qui ne peut être généralisée aux éleveurs de l'ensemble d'un département aux types d'élevage et systèmes agraires variés, mais il est aussi marqué par une diversité de statuts et d'attitudes individuelles, perceptible en particulier dans les participations aux concours. Les étalonniers, dont les reproducteurs mâles assuraient la saillie des juments de leurs voisins, formaient une catégorie d'éleveurs très particulière ; plus spécialisés dans l'élevage que les "naisseurs", souvent dotés d'une position sociale dominante, ils n'en forment pas moins eux aussi un groupe assez hétérogène. Grâce à l'attention que leur portaient les autorités, leur activité est bien documentée et il est possible d'analyser les conditions de leur pouvoir et leur concurrence avec l'administration des haras. Organismes, institutions et politiques d'élevage Les courses, organisées par des sociétés formées de notables et courues uniquement par de grands éleveurs, donnaient leur popularité aux grands étalons, mais elles ne concernaient pas les possesseurs de poulinières et d'étalons aussi directement que les concours d'élevage. Ceux-ci étaient nombreux et primaient la plupart des types d'animaux élevés dans le département, distribuant des sommes d'un montant total assez considérable ; d'après le déroulement habituel de ces réunions et l'attitude des participants à leur égard, il semble qu'elles aient eu une influence réelle plus grande sur l'élevage des chevaux de sang que sur ceux de trait. Les concours des comices agricoles étaient les plus largement ouverts ; la mise en scène de l'excellence s'y accompagnait d'une certaine convivialité et, grâce à leurs palmarès, des noms d'éleveurs relativement modestes ont été gardés. Ces associations, assez peu actives dans l'Orne avant le dernier tiers du siècle, concernaient souvent de près les cultivateurs, car elles s'occupaient de leurs intérêts concrets et exprimaient leurs avis de manière plus directe que tout autre organisme, même si leurs dirigeants étaient des notables. Elles furent les seules à ne jamais oublier que l'élevage du cheval s'inscrivait dans le contexte plus large des problèmes agricoles en général, et longtemps les seules à s'intéresser aux races de trait. Les autorités locales du département s'impliquèrent beaucoup dans l'élevage des chevaux. Les municipalités ne manquaient pas de réclamer des avantages à l'État, par l'intermédiaire du conseil général, qui ne se faisait pas faute de répercuter ces demandes après avoir tranché les différends internes à l'Orne. Les maires faisaient preuve d'attitudes variées face aux charges qui leur incombaient dans le cadre de la surveillance de l'élevage et des fraudes commerciales. À plusieurs reprises, le vote du rapport sur l'industrie chevaline par l'assemblée départementale fut l'occasion de débats où ressortent des oppositions locales entre représentants des diverses parties du département, qui défendaient les intérêts de leur circonscription, mais aussi des oppositions théoriques sur le sens de l'amélioration chevaline. L'action du département ne fut certes pas déterminante dans le développement de l'élevage chevalin dans l'Orne, mais elle l'accompagna par des mesures de promotion dont surent profiter les éleveurs. Les deux administrations concernées par l'élevage du cheval en France --haras et remontes militaires-- ont eu deux points communs au cours du XIXe siècle : une histoire scandée par de nombreuses réorganisations, dont le détail n'a pas modifié en profondeur leurs missions, et l'ampleur des critiques qui leur ont été adressées de toutes parts. Mais leur rôle différait, la première étant chargée de faire produire des chevaux aptes à effectuer un bon service dans les armées françaises, la seconde d'aller les acheter chez leur producteur et de les répartir dans les régiments. L'opposition entre ces deux administrations qui auraient dû être complémentaires, chacune mécontente de l'action de l'autre et jalouse de ses crédits, prit au niveau national les caractères d'un vrai conflit ; mais chez les agents en place localement, l'animosité laissait place à l'indifférence ou à l'estime. Les attitudes de chaque administration envers les producteurs connurent également une évolution divergente : les haras finirent par réussir à augmenter leur emprise sur l'élevage, en adaptant leurs actions et même leur vision des choses aux demandes des administrés, tandis que les remontes militaires restaient prisonnières de leur maigre budget. Au cours du siècle, la présence de l'État s'est donc étendue dans le département surtout par l'intermédiaire de l'administration des haras ; en définitive, compte tenu de ses objectifs, l'État avait plus besoin des éleveurs qu'eux de son aide. Ceux-ci pouvaient faire pression sur l'administration, sans la faire céder pour autant sur tous les points, et jouer avec ses offres, qui permirent une certaine démocratisation de l'élevage. L'élevage du cheval au XIXe siècle révèle donc de nombreuses tensions. En lui même, par son organisation et son évolution, peut-être plus complexes dans l'Orne qu'ailleurs en France, il traduit l'adaptation d'une société et d'une économie aux progrès techniques, ainsi que les diverses réactions à ces transformations. À la fois production agricole au marché en expansion et instrument nécessaire sinon à la force, du moins au prestige de l'armée française, cet animal qui éveillait l'intérêt des autorités autant que celui des producteurs provoquait dans la vie publique des débats retentissants sur son importance économique et patriotique. L'élevage du cheval, activité réservée à une élite, mais à une élite de plus en plus large et de plus en plus impliquée, à côté des autorités, dans le contrôle de sa production et de son image, constitue bien un axe d'approche privilégié de la France rurale, de son ouverture et de son affirmation face à l'État. L'élevage de vie est un élevage de chevaux de sport situé en normandie dans le département de la manche proche de la ville de saint lô berceau de race du selle français .L'élevage de vie est spécialisé depuis 20 ans dans l'elevage chevaux de sport de très grande qualité génétique.L'élevage de vie est un petit élevage de chevaux de sport,certes,mais un petit élevage de chevaux de sport passionné qui a selectionné comme poulinières ce qui se fait véritablement de mieux comme origine selle français les plus gagnantes en concours hipique,cso,jumping et équitation.Comme vous l'avez compris, l'élevage de vie est un élevage de chevaux de sport à taille humaine, l'accueil y est toujours chaleureux et vous vous trouvez en toute confiance contrairement à d'autres grands haras ou vous n'êtes pas bien accueillis et vous êtes considérés comme un simple portefeuille.L'élevage de vie connait individuellement tous ses clients qui lui on fait confiance et continue à entretenir des relations très chaleures depuis des années.Les elevage chevaux de sport de l'élevage de vie sont tous présentés en photos et en video sur le site web et le blog du haras.l'élevage de vie est un petit élevage de chevaux selle français aux origines pretigieuses.C'est l'exemple même du petit élevage chevaux selle français dont le but est d'assouvir une vrai passion pour le cheval de sport.Quoi de plus passionnant que d'aller nourrir tous les matins son elevage chevaux de sport : ses poulinières, ses poulains a visiter tous les jours pour voir si tout va bien, ajuster une clôture, prendre les pattes d'un foal pour l'habitué tout jeune au contact humain.Donner la ration dans la brume du petit matin, sentir les chevaux se reveiller, penser à la saillie de l'année prochaine...que de joies l'élevage chevaux ! Mais c'est aussi la joie d'aller voir les poulains que l'on a fait naître sur les terrains de concours hippique dans tous les départements de france : Alsace (67) Bas-Rhin (68) Haut-Rhin Aquitaine (24) Dordogne (33) Gironde (40) Landes (47) Lot-et-Garonne (64) Pyrénées-Atlantiques Auvergne (03) Allier (15) Cantal (43) Haute-Loire (63) Puy-de-Dôme Basse-Normandie (14) Calvados (50) Manche (61) Orne Bourgogne (21) Côte-d'Or (58) Nièvre (71) Saône-et-Loire (89) Yonne Bretagne (22) Côtes-d'Armor (29) Finistère (35) Ille-et-Vilaine (56) Morbihan Centre (18) Cher (28) Eure-et-Loir (36) Indre (37) Indre-et-Loire (41) Loir-et-Cher (45) Loiret Champagne-Ardenne (08) Ardennes (10) Aube (51) Marne (52) Haute-Marne Collectivités et territoires d'Outre-Mer (984) Terres Australes et Antarctiques (986) Wallis et Futuna (987) Polynésie Française (988) Nouvelle-Calédonie Corse (2A) Corse-du-Sud (2B) Haute-Corse Départements d'Outre-Mer (971) Guadeloupe (972) Martinique (973) Guyane (974) La Réunion (975) Saint-Pierre-et-Miquelon (976) Mayotte Franche-Comté (25) Doubs (39) Jura (70) Haute-Saône (90) Territoire de Belfort Haute-Normandie (27) Eure (76) Seine-Maritime Ile-de-France (75) Paris (77) Seine-et-Marne (78) Yvelines (91) Essonne (92) Hauts-de-Seine (93) Seine-Saint-Denis (94) Val-de-Marne (95) Val-d'Oise Languedoc-Roussillon (11) Aude (30) Gard (34) Hérault (48) Lozère (66) Pyrénées-Orientales Limousin (19) Corrèze (23) Creuse (87) Haute-Vienne Lorraine (54) Meurthe-et-Moselle (55) Meuse (57) Moselle (88) Vosges Midi-Pyrénées (09) Ariège (12) Aveyron (31) Haute-Garonne (32) Gers (46) Lot (65) Hautes-Pyrénées (81) Tarn (82) Tarn-et-Garonne Nord-Pas-de-Calais (59) Nord (62) Pas-de-Calais Pays de la Loire (44) Loire-Atlantique (49) Maine-et-Loire (53) Mayenne (72) Sarthe (85) Vendée Picardie (02) Aisne (60) Oise (80) Somme Poitou-Charentes (16) Charente (17) Charente-Maritime (79) Deux-Sèvres (86) Vienne Provence-Alpes-Côte-d'Azur (04) Alpes-de-Haute-Provence (05) Hautes-Alpes (06) Alpes-Maritimes (13) Bouches-du-Rhône (83) Var (84) Vaucluse Rhône-Alpes (01) Ain (07) Ardèche (26) Drôme (38) Isère (42) Loire (69) Rhône (73) Savoie (74) Haute-Savoie

L'élevage de vie a centré sa selectionné de poulinières sur les souches, les origines maternelle du selle français les plus gagnantes au niveau amateur, à la grande semaine des jeunes chevaux en cycle classique à fontainebleau ou encore à niveau professionnel dans les grand prix GP CSO CSI* CSI** CSI*** CSI**** CSIO**** CSIO***** à bordeaux,la baule,caen,paris,lyon,saint lô,44 – NANTES CSI***/*Ladies FEVRIER 02 au 04 33 – BORDEAUX CSIW (A)09 au 11 53 – LAVAL National PRO1 Grand Prix 15 au 18 06 – VILLENEUVE LOUBET Epreuves PRO1 23 au 25 82 – SAINT ETIENNE DE TULMONT Epreuves PRO1 21 au 25 06 – VILLENEUVE LOUBET Epreuves PRO1 28 au 04 mars 06 – VILLENEUVE LOUBET Epreuves PRO1 MARS 03 et 04 78 – VERSAILLES National PRO1 Grand Prix 02 au 04 59 – STRAZEELE Epreuves PRO1 09 au 11 50 – ST HILAIRE DU HARCOUET National PRO1 Grand Prix 10 et 11 77 – BARBIZON Epreuves PRO1 09 au 11 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 16 au 18 92 – JARDY CSI J YR A/JB/CHB/ Amateurs 16 au 18 50 – AUVERS National PRO1 Grand Prix 16 au 18 42 – ROANNE VOUGY Epreuves PRO1 (A) annulé MARS (suite) 23 au 25 50 – AUVERS National PRO1 Grand Prix 23 au 25 94 – MAROLLES EN BRIE National PRO1 Grand Prix 23 au 25 42 – ROANNE VOUGY National PRO1 Grand Prix 22 au 25 33 – LEGE CAP FERRET Epreuves PRO1 30 au 1er avril 77 – BARBIZON CSI*/J A&B/CHB/ Amateurs 30 au 1er avril 27 – SAINT AUBIN SUR GAILLON National PRO1 Grand Prix 30 au 1er avril 18 – SAINT AMAND MONTROND National PRO1 Grand Prix 29 au 1er avril 33 – LEGE CAP FERRET Epreuves PRO1 30 au 1er avril 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 29 au 1er avril 71 – SAINTE CECILE Epreuves PRO1 31 au 1er avril 62 – VERQUIGNEUL Epreuves PRO1 AVRIL 06 au 08 21 – DIJON (Etrier de Bourgogne) National PRO1 Grand Prix 07 au 09 60 – FAY LES ETANGS National PRO1 Grand Prix 07 au 09 50 – SAINTE MERE EGLISE National PRO1 Grand Prix 12 au 15 77 – FONTAINEBLEAU CSIOP + CSIP 13 au 15 62 – HARDELOT CSI**/*/JChvx (R)13 au 15 63 – RIOM CSI**/Amateur/JChvx 13 au 15 28 – BERCHERES SUR VESGRE Epreuves PRO1 13 au 15 57 – GLATIGNY Epreuves PRO1 (A) annulé AVRIL (suite) 20 au 22 50 – AUVERS CSI**/JChvx 20 au 22 24 – PERIGUEUX CSI JB/Vét. B/CHB/ National PRO1 Grand Prix 20 au 22 60 – CHANTILLY CSI** 20 au 22 21 – DIJON CSI Vét. B 20 au 22 62 – LE TOUQUET CSI J A & B/PA/CHB 20 au 22 21 – DIJON Epreuves PRO1 20 au 22 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 (A) 27 au 1er mai 13 – AIX EN PROVENCE CSI* 27 au 29 59 – MAUBEUGE CSI***/JChvx 27 au 29 50 – LES PIEUX National PRO1 Grand Prix 27 au 29 71 – SAINTE CECILE Epreuves PRO1 26 au 1er mai 67 – GEISPOLSHEIM National PRO1 Grand Prix 27 au 1er mai 33 – GRADIGNAN National PRO1 Grand Prix 27 au 1er mai 92 – JARDY MARNES LA COQUETTE National PRO1 Grand Prix MAI 04 au 06 77 – FONTAINEBLEAU CSI**/*/CHB/JA & B/ JChvx (A)05 au 08 20 – BASTELICACCIA CSI*/Amateurs 04 au 06 50 – AVRANCHES National PRO1 Grand Prix 04 au 08 25 – MONTBELIARD VALENTIGNEY National PRO1 Grand Prix 04 au 06 47 – VILLENEUVE SUR LOT National PRO1 Grand Prix 04 au 07 60 – FAY LES ETANGS Epreuves PRO1 (A) annulé MAI (suite) 10 au 13 44 – LA BAULE CSIO***** SL (M)11 au 13 72 – LE MANS CSI*/*Ladies/JA & B/YR PA/Amateurs/JChvx/CH B 11 au 13 91 – PALAISEAU CSI** 11 au 13 14 – BAYEUX National PRO1 Grand Prix (R)11 au 13 59 – CAMBRAI SANCOURT Epreuves PRO1 11 au 13 42 – ROANNE VOUGY Epreuves PRO1 18 au 20 93 – LA COURNEUVE CSI***/7 ans 18 au 20 50 – AUVERS CSI JA & B/YR A 17 au 20 77 – LIVERDY EN BRIE CSI*/JB/CHB/Amateurs 17 au 20 78 – LA BOISSIERE ECOLE CSI PA 17 au 20 71 – CLUNY National PRO1 Grand Prix 18 au 20 33 – SAINT SEURIN SUR L’ISLE National PRO1 Grand Prix 24 au 27 78 – LA BOISSIERE ECOLE CSI*/JA & B/Amateurs JChvx 24 au 27 71 – SAINTE CECILE CSI*/Amateurs 25 au 28 51 – REIMS CSI**/PA/JChvx 26 au 28 50 – AUVERS CSI Vét. B 26 au 28 62 – BETHUNE National PRO1 Grand Prix (N)26 au 28 17 – MAZERAY National PRO1 Grand Prix 25 au 28 83 – DRAGUIGNAN Epreuves PRO1 25 au 28 14 – NOTRE DAME D’ESTREES Epreuves PRO1 25 au 27 75 – PARIS-VINCENNES (La Garde) Epreuves PRO1 31 au 03 juin 60 – COMPIEGNE CSIO J & YR (A) annulé JUIN 01 au 03 01 – BOURG EN BRESSE CSI**** 01 au 03 44 – LA BAULE CSI Vét. B 01 au 03 77 – LIVERDY EN BRIE CSI*/PA/JB/CHB (A)01 au 03 83 – SAINT TROPEZ CSI**/JA & B/PA/JChvx 01 au 03 14 – HEROUVILLE SAINT CLAIR National PRO1 Grand Prix 01 au 03 78 – JOUY EN JOSAS National PRO1 Grand Prix 01 au 03 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 (A)08 au 10 83 – SAINT TROPEZ CSI***/JA & B/PA/JChvx 08 au 10 38 – GRENOBLE CSI*/Amateurs 08 au 10 56 – ARRADON National PRO1 Grand Prix 07 au 10 76 – CANTELEU National PRO1 Grand Prix 08 au 10 33 – COUTRAS National PRO1 Grand Prix (M)14 au 16 06 – CANNES CSI***** + Amateurs (A)15 au 17 60 – COMPIEGNE CSI PA 15 au 17 14 – DEAUVILLE CSI*** 15 au 17 39 – LONS LE SAUNIER CSI***/JChvx 15 au 17 78 – MANTES LA JOLIE CSI**/*Ladies/JChvx 15 au 17 35 – MONTFORT SUR MEU National PRO1 Grand Prix 15 au 17 27 – LE VAUDREUIL Epreuves PRO1 15 au 17 54 – ROSIERES AUX SALINES Epreuves PRO1 22 au 24 33 – ARCACHON National PRO1 Grand Prix 22 au 24 71 – BLANZY National PRO1 Grand Prix 20 au 24 14 – CABOURG National PRO1 Grand Prix 22 au 24 95 – FRANCONVILLE National PRO1 Grand Prix 22 au 24 52 – CHAUMONT Epreuves PRO1 (A) annulé JUIN (suite) 27 au 1er juillet 77 – FONTAINEBLEAU MASTER PRO (Chpt & Crit. PRO1-PRO2) (A) 29 au 1er juillet 45 – ORLEANS National PRO1 Grand Prix 29 au 1er juillet 71 – ETANG SUR ARROUX Epreuves PRO1 29 au 1er juillet 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 JUILLET 06 au 08 24 – BERGERAC Chpts de France/Equipes AM3-AM4 (M) 06 au 08 62 – LE TOUQUET CSI**/Amateurs (A)06 au 08 80 – AMIENS National PRO1 Grand Prix 06 au 08 33 – LESPARRE MEDOC National PRO1 Grand Prix 05 au 08 70 – LURE National PRO1 Grand Prix 03 au 08 78 – SENLISSE Epreuves PRO1 12 au 15 77 – FONTAINEBLEAU Chpts de France Jeunes/ Jeunes Cavaliers/Juniors 12 au 15 33 – BLAYE CSI*/Vét. B/JChvx 13 au 15 03 – VICHY CSI***/JChvx 12 au 15 45 – SANDILLON CSI* 13 au 15 21 – LES MAILLYS Epreuves PRO1 13 au 15 47 – MARMANDE Epreuves PRO1 20 au 22 17 – ROYAN CSI***/JChvx 20 au 22 56 – LA TRINITE S/MER – CARNAC CSI*/Amateurs/Vét. B 20 au 22 71 – LE CREUSOT National PRO1 Grand Prix 20 au 22 50 – VILLEDIEU LES POELES National PRO1 Grand Prix 20 au 22 89 – SAINT VALERIEN Epreuves PRO1 20 au 22 59 – STRAZEELE Epreuves PRO1 (A) annulé JUILLET (suite) 25 au 29 50 – AUVERS Chpts d’Europe J & YR (M)27 au 29 72 – LE MANS CSI*/*Ladies/JA & B/YR/ PA/Amateurs/JChvx/CH A (N)27 au 29 50 – AUVERS CSIYJA 27 au 29 62 – VERQUIGNEUL CSI**/JChvx (M)27 au 29 12 – RODEZ CSI*/CSI Amateurs 27 au 29 33 – BAZAS National PRO1 Grand Prix AOUT 01 au 05 50 – AUVERS Chpts de France Indiv. AM3-AM4 02 au 05 71 – SAINTE CECILE CSI*/Amateurs 02 au 05 35 – DINARD CSI***/JChvx 03 au 05 19 – POMPADOUR CSIP (A)03 au 05 23 – GOUZON National PRO1 Grand Prix 03 au 05 54 – REMEREVILLE Epreuves PRO1 09 au 12 16 – CHALAIS CSI*/CHB/Vét. B 09 au 12 71 – VIRE CSI* 12 au 15 19 – POMPADOUR National PRO1 Grand Prix 10 au 15 50 – SAINT LO National PRO1 Grand Prix 10 au 12 60 – COMPIEGNE Epreuves PRO1 09 au 12 27 – EZY SUR EURE Epreuves PRO1 10 au 12 54 – REMEREVILLE Epreuves PRO1 09 au 12 71 – VIRE Epreuves PRO1 (A) annulé AOUT (suite) 17 au 19 50 – AUVERS CSI**/JA & B/YR/PA 17 au 19 21 – LES MAILLYS National PRO1 Grand Prix 17 au 19 17 – SURGERES National PRO1 Grand Prix 17 au 19 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 17 au 19 56 – LORIENT Epreuves PRO1 17 au 19 42 – ROANNE VOUGY Epreuves PRO1 17 au 19 59 – STRAZEELE Epreuves PRO1 22 au 26 41 – LAMOTTE BEUVRON Meeting des Propriétaires 22 au 24 50 – AUVERS CSI**/JA & B/YR/PA 24 au 26 60 – CLERMONT National PRO1 Grand Prix 24 au 26 72 – LE MANS (Etrier Sarthois) National PRO1 Grand Prix 25 et 26 71 – LA CLAYETTE Epreuves PRO1 25 et 26 56 – SARZEAU KERAHER Epreuves PRO1 (A)24 au 02 septembre 77 – FONTAINEBLEAU Gde Semaine de l’Elevage CSI JChvx ** SEPTEMBRE 07 au 09 81 – CASTRES CSI** 07 au 09 60 – CHANTILLY CSI****/JChvx (M)07 au 09 21 – DIJON BONVAUX CSI**/JChvx/Amateurs 07 au 09 50 – SAINT JAMES National PRO1 Grand Prix 08 et 09 77 – BARBIZON Epreuves PRO1 07 au 09 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 07 au 09 78 – MANTES LA JOLIE Epreuves PRO1 07 au 09 54 – ROSIERES AUX SALINES Epreuves PRO1 07 au 09 03 – VICHY Epreuves PRO1 (A) annulé SEPTEMBRE (suite) 14 au 16 77 – LIVERDY EN BRIE CSI*/Amateurs/PA/ CHB/JB 15 et 16 75 – PARIS National PRO1 Grand Prix 14 au 16 35 – RENNES LA PREVALAYE National PRO1 Grand Prix 14 au 16 65 – TARBES National PRO1 Grand Prix 14 au 16 62 – BETHUNE Epreuves PRO1 14 au 16 28 – BERCHERES SUR VESGRE Epreuves PRO1 14 au 16 88 – VITTEL Epreuves PRO1 (R)19 au 23 14– DEAUVILLE (RIDE) CSI***** (M)21 au 23 92 – JARDY CSI** 21 au 23 88 – VITTEL CSI Vét. B (A)21 au 23 63 – RIOM CSI**/Amateurs/JChvx 21 au 23 44 – MALVILLE National PRO1 Grand Prix 21 au 23 89 – SAINT-VALERIEN National PRO1 Grand Prix 22 et 23 62 – VERQUIGNEUL Epreuves PRO1 (R)27 au 30 78 – VILLEPREUX CSI**/Amateur/JChvx/ Epreuves PRO1 28 au 30 19 – POMPADOUR Chpts de France Vétérans 28 au 30 77 – BARBIZON CSI*/JA & B/CHA (A) 27 au 30 71 – SAINTE CECILE CSI*/Amateurs 28 au 30 42 – ROANNE VOUGY National PRO1 Grand Prix 28 au 30 72 – LE MANS BOULERIE National PRO1 Grand Prix (A) annulé OCTOBRE (R)12 au 14 50 – SAINT LO CSI*** 05 au 07 77 – BARBIZON CSI**/*Ladies/JA & B/ CHB 05 au 07 13 – AIX EN PROVENCE National PRO1 Grand Prix (A) 05 au 07 50 – AUVERS National PRO1 Grand Prix 05 au 07 57 – GLATIGNY Epreuves PRO1 04 au 07 33 – LEGE CAP FERRET Epreuves PRO1 04 au 07 54 – NANCY CHEVALISSIMO Epreuves PRO1 05 au 07 71 – SAINTE CECILE Epreuves PRO1 (R)08 au 09 61 – LE PIN AU HARAS Chpts de France des Enseignants (M)12 au 14 59 – DUNKERQUE CSI** 12 au 14 77 – FONTAINEBLEAU National PRO1 Grand Prix 10 au 14 33 – LEGE CAP FERRET Epreuves PRO1 19 au 21 77 – LIVERDY EN BRIE CSI*/Amateurs/Ladies/ PA 19 au 21 14 – CAEN CSI*** 19 au 21 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 19 au 21 42 – ROANNE VOUGY Epreuves PRO1 26 au 28 77 – LIVERDY EN BRIE CSI J YR A/JB/CHB 26 au 28 59 – STRAZEELE CSI** 27 au 31 20 – PORTO VECCHIO CSI*/Amateurs 26 au 28 95 – GENAINVILLE National PRO1 Grand Prix 31 et 1er nov. 69 – LYON EUREXPO National PRO1 Grand Prix (A) annulé NOVEMBRE 02 au 04 69 – LYON EUREXPO CSI***** ou W 01 au 04 06 – VILLENEUVE LOUBET Epreuves PRO1 09 au 11 13 – MARSEILLE CSI*** 09 au 11 56 – PONTIVY National PRO1 Grand Prix 09 au 11 62 – LE TOUQUET National PRO1 Grand Prix 10 et 11 77 – BARBIZON Epreuves PRO1 09 au 11 72 – LE MANS BOULERIE Epreuves PRO1 (A) 15 au 18 47 – MARMANDE CSI*/Amateurs 16 au 18 56 – VANNES National PRO1 Grand Prix 23 au 25 77 – BOIS LE ROI CSI* 23 au 25 35 – RENNES PARC EXPO National PRO1 Grand Prix 30 au 02 déc. 75 – PARIS PORTE DE VERSAILLES CSI***** DECEMBRE 08 et 09 77 – BARBIZON Epreuves PRO1 14 au 16 77 – BOIS LE ROI CSI J YR A/JB/P

elevage chevaux de sport,de cso,de jumping,d'équitation et de saut d'obstacle en normandie

Nous vous proposons un large choix de elevage chevaux de sport : elevage chevaux de sport de cso,de jumping,de saut d'obstacle,d'équitation et de sport équestre destinés au concours hippique mais aussi au concours complet et au dressage.les chevaux du haras sont destinés soit pour des amateurs qui sont les bienvenus soit pour des professionnels.En effet,les chevaux élevés au haras sont des poulinières en passant par le foal,la pouliche,le poulain mais aussi le cheval de sport de 1 an,2 ans,3 ans,4 ans,5 ans,6 ans ...Vous pouvez voir les chevaux à vendre sur le site de l'élevage, du haras en photo et videos.L'élevage de vie n'est pas un grand élevage industriel mais au contraire un élevage amateur de vrai passionné où votre êtes très chaleureusement reçu et très bien considéré.A l'élevage de vie tous les elevage chevaux de sport sont issus des toutes meilleures familles du selle français normand.les poulinières sont croisées avec les meilleurs étalons performers.Les poulains sont maniés très régulièrement et sont très proche de l'homme : harmonieux dans leurs modèles et allures et harmonieux dans leur têtes !! Les poulinières n'évoluent pas sur des petits padocks "étriqués" mais au contraire sur de grandes prairies de la manche aux surfarces souvent supérieurs à 5 hectares.Les poulinières sont dehors toute l'année : elles sont soignées tous les jours avec du complément d'orge aplatie, d'avoine et du foin à volonté toute l'année.Ainsi elles sont en pleine forme toute l'année et poulinent sans aucun problème.L'élevage de vie a été fondé sur une selection très poussée des origines selle français les plus performates par les mères.Les poulinières de l'élevage de elevage chevaux de sport selle français appartiennent aux familles maternelles les plus gagnantes en concousr hippique à niveau amateur, à niveau de la grande semaine de fontainebleau mais aussi à niveau granx prix cso,csio,csio*****N'hésitez pas à parcourir toutes le pages du site de l'élevage afin de découvrir les chevaux à vendre, les installations, toutes les origines des poulinières, tous les pedigrés des poulains , des pouliches. L'élevage de vie a été fondé sur une passion née en 1987 quand je parcourais les concours de poulinières de la manche avec mon oncle : concours modèles et allures des pieux, de sartilly, de saint lô, de carentan,de la haye pesnel, de la haye du puits, de valognes....A l'élevage de vie, il n'y a pas 15/20 chevaux de sport à vendre mais 3 ou 4 chevaux de sport à vendre qui ont fait l'objet de soins individualisé, qui sont donc en très bonne état de santé mais aussi très biens dans leurs tête et près de l'homme.

We are a french breeding farm stud specialised in selle français show jumping horses.We have horses for sale : foal,yearling,colt,filly,broodmare of top selle français genetics from our breeding stud farm.

Jean-Christophe BESSON
Le bourg 
50 560  GEFFOSSES
tél : 01.30.56.65.49 portable : 06.15.92.10.54

Accueil | Présentation | Passion | Conduite d'élevage | Poulinières | Vente de chevaux | Dernières nouvelles | Etalons photos videos | Cavaliers Cavalières Photos Videos Blogs | Thèmes chevaux cheval | Liens | Mon blog | E-mail élevage de vie |