france haras
france haras

Elevage de vie : france haras
The " De Vie " breeding farm

france haras

Elevage de vie : france haras




ENTREE | ENTER

france haras

Cela a été officialisé en février dernier, les haras nationaux disparaissent définitivement et laisse la place d'un coté à l'ifce ( institut français du cheval et de l'équitation ) qui est en fait le regroupement des anciens haras nationaux et de l'école nationale d'équitation ( ENE ) dont les missions sont multiples ( appui à la filière équine, amélioration des races... ) et de l'autre côté France Haras dont les missions sont centrés sur le secteur concurrentiel comme étallonnage et génétique, identification des équidés... Pour le moment les nominations dans les postes sont en cours, les sites intenet de l'ifce et de france haras ne sont pas encore ouverts. Les logos de ces 2 entités nouvelles ne sont pas fait. Pour le moment il faut se rabattre sur le bon vieux site internet des haras nationaux hn et toujours regarder les anciens logo haras nationaux. Enfin nulle doute que cette réforme des haras nationaux et de l'ENE qui deviennent ifce et france haras, s'accompagnera comme toujours d'une hausse des tarifs pour nous les éleveurs sur les mises en place de semence, sur les livrets des poulains, sur les actes de pucage, de relevé de signalement... tous ce que les haras nationaux ont dans leurs tarifs. Cela va aussi s'accompagner comme d'habitude d'une hausse des prix de saillies des étalons de france haras et d'une baisse de qualité de service bien sur : fermeture encore de stations hn près de chez vous... merci la réforme de l'état qui va continuer de l'autre côté à nous faire payer plus d'impôt.

Voici pour le moment le site web des haras nationaux

Site web des haras nationaux en attendant les site de l'ifce et de france haras

La réforme •RGPP •Rapprochement des Haras Nationaux et de l'École Nationale d'Équitation •Institut Français du Cheval et de l'Équitation : IFCE (EPA) 1er février 2010 •France Haras : FH (GIP) France Haras -- orrganiisattiion du GIIP-- •Organisme partenarial associant des structures publiques et des structures privées •Mise en commun de moyens et compétences pour oeuvrer ensemble •Majorité publique à l’AG et au CA •Contrôle public •Aucune distribution et aucun impôt sur les bénéfices France Haras -- acttiiviittés ttechniiques -- • L'étalonnage, • L'identification de terrain, • L’appui technique aux éleveurs ( sevrage, poulinage, éducation jeune poulain, éducation chevaux...) • Les services aux professionnels de la filière (animation d'un réseau de sites, transport de semence, international...) Membrres de France Haras •Le ministère de l'alimentation, de l’agriculture et de la pêche, •Le ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, •L'établissement public administratif IFCE, •Des associations d'éleveurs Une approche à la fois nationale et territoriale • Développer des activités de service pour l'ensemble des professionnels de la filière • Favoriser l'implication des acteurs locaux (collectivités locales, associations d'éleveurs) dans la gestion des activités liées à la reproduction • Ce travail partenarial devrait déboucher à terme sur la création de structures collectives régionales (GIP, coopérative, GIE, syndicat mixte...) pour mieux prendre en compte les attentes territoriales Quells moyens pourr France Haras ? •80 centres techniques •800 étalons •500 emplois Quells éttallons pourr France Haras ? • Les 800 étalons aujourd'hui propriété des Haras nationaux seront gérés par France Haras • Les étalons HN des races aidées (environ 500 : trait, ânes et mulets, AA et PS) restent la propriété de l'IFCE qui assure leur renouvellement • Les autres étalons HN (environ 300) deviennent propriété de France Haras • France Haras pourra acheter, louer... de nouveaux étalons

Quels personnels Quels personnels pourr aniimerr France Haras ? •Mis à disposition par l'IFCE avec maintien du statut •Mis à disposition ou détachés par le MAAP •Recrutés directement par France Haras

Quells siittes serrontt gérrés parr France Haras ? • Les Bréviaires • Hennebont • Gélos • Aurillac • Besançon • Rodez • Montier en Der • Villeneuve sur Lot La réforme des Haras nationaux avance au grand trot. Un Groupement d'intérêt public (GIP) va s'installer au Pin et une nouvelle organisation se mettre en place. À la clef, de 30 à 40 emplois. D'ici quelques jours est attendu le décret annonçant la création de France Haras. Il s'agit d'un GIP concernant tous les haras dont le siège devrait, sauf énorme surprise, s'installer au Pin. C'est le préfet de l'Orne, Bertrand Maréchaux, qui le confirme : « France Haras devrait avoir son siège au Pin, ce qui représente trente à quarante emplois. Le groupement réunit les grandes collectivités territoriales (Région, Département), l'État, les professionnels privés et étalonniers. » Pour Le Pin c'est une excellente nouvelle, une garantie pour l'avenir et des emplois créés. Le groupement va désormais placer l'établissement, déjà mondialement connu, sous une gestion mixte public-privé. Les détails en seront précisés dans une future convention. Il s'agira de savoir qui fait quoi.Par exemple, les bâtiments, superbes mais très coûteux pour l'État, pourraient relever de la Région et du département de l'Orne. En contrepartie, « à partir du moment où les collectivités s'engagent, elles seront parties prenantes et auront accès aux décisions », ajoute Bertrand Maréchaux. C'est d'ailleurs tout le sens de la réforme des Haras, voulue par la RGPP (Réforme générale des politiques publiques) : alléger les coûts de ce qui pouvait apparaître comme un luxe, une « danseuse de l'État », et partager les responsabilités. « Était-il encore du ressort de l'État de rester dans l'étalonnage ? » Interroge le préfet. « Nous sommes sûrs qu'un secteur privé concurrentiel dans le domaine de l'étalonnage va assurer la pérennité de l'activité. » Reste à savoir combien de haras seront maintenus en France : treize ? Onze ? Neuf sites ? Plus de risque de fermeture Tout comme Alain Lambert, président du conseil général de l'Orne, avait confirmé, début février, que « la fermeture du Haras du Pin ne paraît plus à l'ordre du jour », le préfet Maréchaux va bien plus loin : « Jamais l'État ne se désintéressera du Pin. C'est un dossier symboliquement très fort, un patrimoine national. On sous-estime en France ce que représente Le Pin à l'étranger. C'est la vitrine du savoir-faire français en matière d'excellence. » Et de citer, entre autres, les liens avec les haras royaux du Maroc. Le Pin devient de plus en plus un ambassadeur dans la politique étrangère de la France. Et pas seulement un haut lieu touristique. Que va-t-il se passer à présent ? Sous la houlette du préfet Jean-François Etienne des Rosais, pressenti pour la présidence de l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE), conseiller du président de la République pour les questions équestres, se prépare la nouvelle organisation des Haras. Très probablement, ils conserveront tout ce qui touche les événements équestres sportifs. Et quelques activités d'étalonnages pour les pur-sang.

Vente de chevaux, pouliche, poulain et poulinière de france haras à vendre à l'élevage de vie. Photos et videos des pouliche, poulain et poulinière de france harasf à vendre à l'élevage de vie. Horse, filly, mare,colt for sale by france harasf at the de vie breeding farm

Jean-Christophe BESSON
Le bourg 
50 560  GEFFOSSES
tél : 01.30.56.65.49 portable : 06.15.92.10.54

Accueil | Présentation | Passion | Conduite d'élevage | Poulinières | Vente de chevaux | Dernières nouvelles | Etalons photos videos | Cavaliers Cavalières Photos Videos Blogs | Thèmes chevaux cheval | Liens | Mon blog | E-mail élevage de vie |